top of page

Comment éviter la lourde taxe d'habitation pour sa location courte durée Airbnb?



La location de courte durée est devenue une option attractive pour les investisseurs immobiliers et les propriétaires cherchant à maximiser leurs revenus locatifs. Mais les finances publiques aussi cherchent de la rentabilité!


Cet article explore comment vous pouvez tirer parti de la location de courte durée pour échapper légalement à la taxe d'habitation avec une location en courte durée.


Qu'est-ce que la taxe d'habitation ?

La taxe d'habitation est un impôt local français imposé aux occupants d'un logement au 1er janvier de l'année fiscale, qu'ils soient locataires ou propriétaires. Son montant varie en fonction de la localisation du bien et de certaines caractéristiques de l'occupant et du logement. La taxe est automatiquement exonérée en cas de résidence principale mais due pour les résidences secondaires.


La location de courte durée : Une solution pour éviter la taxe d'habitation

La location de courte durée, définie par des locations n'excédant pas quelques semaines à quelques mois, offre une particularité intéressante : les logements loués temporairement ne sont pas soumis à la taxe d'habitation, à condition qu'ils soient destinés à la location touristique la majorité de l'année.


Conditions pour l'exonération de la taxe d'habitation, la 4ème est la plus importante


  1. Usage locatif exclusif: Le logement doit être mis en location à l'année, même avec des réservations qui se succèdent.

  2. Déclaration en mairie : Il est impératif de déclarer votre logement comme meublé de tourisme auprès de la mairie.

  3. Respect des réglementations locales : Certaines villes imposent des restrictions sur la location de courte durée. Assurez vous de respecter ces réglementations pour éviter les amendes.

  4. Une gestion sous mandat loi Hoguet. C'est à dire que la gestion doit être effectuée par une agence immobilière avec carte professionnelle et que le mandat stipule que le propriétaire n'en a plus la jouissance. Le bien sera loué intégralement durant toute la durée du mandat. En plus du mandat, les impôts demandent souvent une attestation du gérant de l'agence. Par conséquent, une gestion par ses propres moyens ou par une société commerciale dite "conciergerie" ne seront pas admises pour exonérer de la taxe.

Conclusion : La location de courte durée représente une stratégie intéressante pour les propriétaires souhaitant optimiser leurs revenus locatifs tout en bénéficiant d'une exonération de la taxe d'habitation. Toutefois, il est crucial de bien comprendre les conditions d'exonération avant d'avoir une très mauvaise surprise à 4 chiffres.

Kommentare


bottom of page